Présuppo-quoi ? [Présuppositionalisme 2]

par | Juil 18, 2019 | Apologia Philo | 0 commentaires

Voici ce que dit la position présuppositionaliste, pour défendre une vision du monde basée sur Dieu, dans les mots d’un éminent théologien présup’, John Frame (Professeur de théologie systématique et de philosophie à la Reformed Theological Seminary en Floride) :

« Tout le monde a une échelle de valeurs dans laquelle une préférence intellectuelle prend le dessus sur un autre, jusqu’à ce que nous tombions sur celle qui prend le pas sur toutes les autres. Cette valeur est la présupposition d’une personne donnée. Son engagement fondamental. Son critère ultime. […] Ainsi il est faux de dire que les chrétiens ont des a priori ou des préjugés et que les non-chrétiens sont neutres, ou objectifs. Les deux groupes ont tout autant d’a priori. »

(The Doctrine of the Knowledge of God, p.126)

« Si les Écritures constituent la justification ultime pour toute connaissance humaine, comment devrions-nous justifier notre confiance en l’Écriture elle-même ? Par l’Écriture, évidemment ! Il n’y a pas d’autorité plus haute, pas de source d’informations plus fiables, et rien qui ne puisse être plus certain à travers lequel l’Écriture pourrait être testé. »

(The Doctrine of the Knowledge of God, pp.129-130)

Toujours pas convaincu ? Continuez de lire la série, et vous allez voir que vous êtes déjà un présuppositionaliste qui s’ignore !