Jésus, première création de Dieu

par | Mai 29, 2019 | Apologia Hérésies | 0 commentaires

Dans leur livret « Que nous enseigne la bible » les témoins de Jéhovah écrivent : 

« Jéhovah aime beaucoup Jésus parce qu’il l’a créé en premier. C’est pourquoi Jésus est appelé « le premier-né de toute création » (Colossiens 1:15). (Chapitre 4 paragraphe 11)  

Ils ajoutent à la fin de leur livret dans la note 12 « JÉSUS CHRIST » : 

«  Jéhovah a créé Jésus avant tout le reste. Il l’a envoyé sur la terre pour qu’il meure pour les humains. Après avoir été tué, Jésus a été ressuscité par Jéhovah. Aujourd’hui, il règne au ciel : il est le Roi du Royaume de Dieu. »

Les TdJ pensent que Dieu a crée Jésus comme la première et plus glorieuse de ses créatures. Ceci contredit l’affirmation selon laquelle Jésus est lui-même Éternel.  

Cette compréhension erronée n’est pas neuve. Entre le 3e et le 4e siècle, un prêtre alexandrin du nom d’Arius tenait déjà cette idée que Jésus était la première création du Père.

Dans son ouvrage « Thalie », Arius écrit :

 « Dieu n’a pas toujours été Père ; il y eut un temps où il était Dieu seulement et n’était pas encore Père, quoiqu’il le soit devenu ensuite. Le Fils n’a pas toujours été, car toutes choses ayant été faites du néant, le Verbe divin, qui est du nombre des créatures et des ouvrages, a aussi été fait du néant. Il y eut un temps où il n’était pas encore, et il n’était pas avant que d’avoir été fait, et il a commencé, il a été créé comme les autres. Car il y eut un temps où Dieu était seul, où le Verbe, la Sagesse n’existait pas encore. Mais ayant dessein de nous produire, Dieu a fait un être auquel il a donné le nom de Verbe, de Fils et de Sagesse, afin de s’en servir pour notre production. »

Arius voyant que le Fils est « engendré du Père » conclue que le Fils n’est pas Dieu, car pour lui, seul celui qui est inengendré peut être considéré comme Dieu. C’est aussi l’avis des Témoins de Jéhovah qui déclarent :

« Jéhovah aime beaucoup Jésus parce que Jésus est le seul qu’il a créé directement. C’est pourquoi Jésus est appelé le « Fils unique-engendré » * (Jean 3:16). Jésus est aussi le seul que Jéhovah a utilisé pour créer toutes les autres choses »

Comme les Tdj, Arius s’appuyait sur Colossien 1.15 pour lui permettre de dire du Fils de Dieu « Il y eut un temps où il n’était pas » car ce verset déclare à propos du Fils de Dieu : 

« Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. »  

Une lecture littérale de ce verset pourrait laisser croire que Paul enseignait que Jésus Christ était la première création de Dieu. Pourtant, cette interprétation est fausse et ne rend pas honneur au sens du texte. 
Il faut comprendre la doctrine des témoins de Jéhovah au sujet du Dieu créateur. La Bible affirme que Dieu a créé toutes choses : 

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour. » (Genèse 1.5) 

Or, Puisque Le Fils de Dieu est la première création (Colossiens 1.15), qui est selon les TdJ un ange extraordinaire, et que les anges ont été créé avant la terre et les cieux (Job 38.7) alors Jésus était là au moment où Dieu créa les cieux et la terre. Ainsi, quand Dieu parle au pluriel en disant : « faisons l’homme à notre image » (Genèse 1:26), c’est parce qu’il parle à Jésus son Fils, le premier né de toute la création qui est sont collaborateur dans cette oeuvre de création des cieux et de la terre. Le résultat de cette interprétation est qu’il n’y a plus un seul créateur, mais deux. Jésus étant une créature associée à Dieu dans son œuvre de création.

Or, cette idée n’est pas biblique. En effet, la bible est claire qu’il n’y a qu’un seul créateur, qui est l’Éternel et non deux créateurs : « Car ainsi parle l’Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, Qui l’a créée pour qu’elle ne fût pas déserte, Qui l’a formée pour qu’elle fût habitée : Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre. » (Esaïe 45 :18)
L’Éternel (Yawhé) semble bel et bien être le seul créateur !

De plus, les témoins de Jéhovah montrent une réelle incompétence lorsqu’ils interprètent le verset 15 déjà mentionné :
« Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. »
 
En effet dans la Bible l’idée du « premier-né » est très présente et possède un sens précis. Elle doit être interprétée correctement au regard du reste de la Bible. Le Psaume 89 : 28 est utile pour comprendre le langage de l’apôtre Paul.

Voici ce que Dieu dit du roi David : 

« Ma fidélité et ma bonté seront avec lui, et sa force s’élèvera par mon nom.  Je mettrai sa main sur la mer, et sa droite sur les fleuves. Lui, il m’invoquera :  tu es mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut ! 28 Et moi, je ferai de lui le premier-né, le plus élevé des rois de la terre.  Je lui conserverai toujours ma bonté, Et mon alliance lui sera fidèle; je rendrai sa postérité éternelle, et son trône comme les jours des cieux » (Psaume 89 : 25-28)

Dans la Bible, Dieu nous donne le sens de l’expression « premier né », elle signifie « le plus élevé des rois » et non le premier crée. Ainsi quand Paul dit : « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.» Il faut comprendre que Jésus est le plus élevé des rois de toute la création et non qu’il soit la première créature faite par Dieu. Pensez-vous honnêtement que David était littéralement le premier-né des rois de la terre ? Non évidemment. C’est un titre de prééminence, une image soulignant la hauteur de son rang. Pour Jésus, c’est aussi le cas. Ce type de langage se trouve illustré dans l’histoire d’Abraham et de son Fils Isaac en Genèse 22.

« Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici ! Dieu dit : prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. »(Genèse 22 :1-2)
 
Ici, Dieu parle d’Isaac comme étant le Fils unique d’Abraham. Pourtant, Abraham a eu pour fils Ismaël 13 ans avant la naissance d’Isaac. Isaac n’est donc pas littéralement le Fils unique d’Abraham. En réalité, Isaac était le Fils de la première femme, d’Abraham, sa femme de 1er rang. Isaac a donc lui-même une place d’honneur et sera l’hériter de tous les bien d’Abraham à sa mort. 

Jésus est lui-même appelé « le Fils de David », « le premier-né », et « le Fils unique ». Ces titres font référence à la place d’honneur qui est la sienne.
 
Relisons donc le passage de Colossiens avec les versets qui suivent :
 
« Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. »
 
Il est étonnant de lire qu’en Jésus « ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités.» Autrement dit Jésus serait lui-même le créateur de tous les anges, sans être Dieu. Il serait le moyen par lequel Dieu crée toute chose sans être Dieu. De plus, il est dit que « toutes choses subsistent en lui », autrement dit que le monde tout entier subsiste jour après jour par son intermédiaire. Est-ce possible sans qu’il soit Dieu? Cela ne revient-il pas une forme de polythéisme?  Comment concilier ces affirmations et celle selon laquelle Dieu est le seul créateur des cieux et de la terre ? De toute évidence, les témoins de Jéhovah font la même erreur qu’Arius, ils ne comprennent pas l’idée biblique d’engendrement et la confonde avec celle de création. Lorsqu’il est dit que Jésus est « Dieu le Fils unique » (Jean 1 :18), cela parle d’une filiation, d’un engendrement éternel. La Bible elle-même vient contredire Arius lorsqu’il déclare : 

« Car il y eut un temps où Dieu était seul, où le Verbe, la Sagesse n’existait pas encore. Mais ayant le dessein de nous produire, Dieu a fait un être auquel il a donné le nom de Verbe, de Fils et de Sagesse, afin de s’en servir pour notre production. »
 
Il est vrai qu’il y avait un temps ou Dieu était seul et pourtant celui qui est la sagesse et le Verbe de Dieu étaient là, car ce Verbe n’a pas été créé par Dieu, mais il est Dieu comme le dit Jean :

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » (Jean 1.1)

Le Fils de Dieu est un autre que le Père et pourtant, il n’est pas autre chose. Le Fils de Dieu est la sagesse éternelle de Dieu, le Verbe éternel de Dieu, il est constitutif de l’être divin. Il est Dieu, car en Dieu coexiste le Père et le Fils !
 
Le proverbe 8 déclare au sujet de la sagesse de Dieu :

« L’Éternel m’a créé la première de ses œuvres, avant ses œuvres les plus anciennes. J’ai été établie depuis l’éternité, dès le commencement, avant l’origine de la terre  je fus enfantée quand il n’y avait point d’abîmes, point de sources chargées d’eaux; 25 avant que les montagnes soient affermies, avant que les collines existent, je fus enfantée ; il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, ni le premier atome de la poussière du monde. » (Proverbe 8.22-26)

Les mots peuvent parfois être trompeurs, il est écrit « j’ai été créé la première de ses œuvres, avant ses œuvres les plus anciennes. » Ceci amène les Témoins de Jéhovah à voir Jésus qui est aussi appelé « la sagesse » de Dieu (1 Corinthien 1 : 30) comme la créature faite par Jéhovah avant les autres créatures. Pourtant, ensuite, il est dit « j’ai été établie depuis l’éternité » et encore, « Je fus enfantée » . Il est question ici d’une Sagesse qui existe depuis l’éternité, or la raison nous apprend que toute créature à un début et n’est donc pas éternelle. D’ailleurs, peut-on imaginer que Dieu ait lui-même existé un temps sans sa sagesse ? Dieu, n’est-il pas sage depuis toute éternité ? De plus que veut dire, « Je fus enfantée » , sinon que cette sagesse était déjà dans le sein de Dieu depuis toujours et qu’elle fut manifestée dans son œuvre de création. Ceci devrait-nous aider a saisir la porté de cette Parole de Jésus: 

 « Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1.18)

Le verbe « crée » (Qanah) utilisé ici dans proverbe 8.22 à un sens lâche et peut être traduit « me possédait »

 La traduction du Semeur par exemple traduit : 

 « Or, l’Éternel me possédait tout au début de son activité et avant d’entreprendre les plus anciennes de ses œuvres. J’ai été établie dès les temps éternels, bien avant que la terre ne fût créée.« 

 Si cette traduction est la bonne, et c’est mon avis, alors l’idée que Jésus soit la première créature que Dieu ait fait, n’a plus aucun fondement. Il est bien plus juste de dire qu’il est lui-même Dieu !

Ceci expliquerait qu’il reçoive avec le Père la louange de toutes les créatures. (Apocalypse 5.13)