Papa, pourquoi on croit en Jésus et pas en quelqu’un d’autre?

par | Mai 26, 2019 | Apologia Kids | 0 commentaires

Ces articles sont écrits pour aider les parents à être prêts à défendre leurs croyances avec leurs enfants. Avec une touche d’humour et légèreté, nous avons essayé de mettre en scène ces discussions grâce à l’expérience des auteurs qui sont parents. Le but ici est de présenter une bonne maîtrise des points clé des grands argumentaires d’apologétique.

  • Papa, pourquoi on croit en Jésus et pas un autre Dieu ?
  • Super question, tu sais, je me la suis posée aussi, plein de fois même ! Tu sais, on né tous dans une famille qui a une croyance…
  • Ben non, j’ai des amis qui ont des parents qui ne croient pas en Dieu !
  • Eh bien si, ton ami grandi dans une famille croyante… c’est juste que leur croyance, c’est que Dieu n’existe pas !
  • Mais qui a raison alors ?
  • Ça, c’est la bonne question ! Si tout le monde dit avoir raison, comment savoir laquelle est vraie ?
  • Ben oui, c’est ça…. Papa, si tu étais musulman, ben je serais musulman non ?
  • Exact, mais cela n’est pas parce que papa croit quelque chose que c’est vrai ! C’est pour cela qu’il est super important de faire ses recherches pour trouver « qui a raison » ou du moins, qui a la vérité !
  • Mais comment comparer les millions de religions qui existent ? C’est impossible !
  • Effectivement, vu comme ça, ce n’est pas facile… mais Je vais t’expliquer comment j’ai fait car finalement, ce n’est pas si compliqué que ça ! D’abord, on regroupe toutes religions dans des familles :
    – Ceux qui croient que tout est Dieu, la terre, le ciel, l’univers… : les panthéistes
    – Ceux qui croient en des millions de dieux : les polythéistes
    – Ceux qui croient en un seul dieu : les monothéistes
    – Ceux qui croient en une force, une énergie supérieur sans trop en savoir plus : les agnostiques
    – Et enfin, ceux qui croient que dieu n’existe pas : les athées
  • Mais même là, comment on fait pour les comparer ?
  • Justement, regardons les uns par un. Tu te rappelles l’argument du big bang ? La science nous montre que le temps, l’espace et la matière ont un début commun. Mais la science nous montre aussi que tout à une cause, et donc l’univers a une cause. Si l’univers a une cause, ce qui l’a causé ne peut pas faire partie de l’univers… c’est compliqué je sais mais déjà rien qu’avec cela on peut éliminer le panthéisme car pour eux, Dieu « est » l’univers, ce qui voudrait dire que Dieu s’est créé lui-même…
  • D’accord, mais ça veut dire qu’il y a peut-être des millions de dieux alors ?
  • Tu te rappelles notre discussion sur la loi de la moralité et comment il fallait avoir un point de référence universel pour pouvoir définir le bien et le mal. Eh bien, s’il y a plusieurs dieux, ils pourraient chacun avoir leur échelle, et donc s’il y a plusieurs échelles, comment savoir laquelle choisir ? Comment savoir laquelle est juste car si un dit blanc et l’autre noir… les deux ont raison mais les deux ont tort ? Ça voudrait dire que plusieurs vérités contradictoires pourraient exister en même temps, et ça c’est illogique ! Dans ce cas, on élimine le polythéisme car eux croient qu’il y a beaucoup de dieux différents !
  • Ok je pense avoir compris, le panthéisme et le polythéisme ce n’est pas logique… donc c’est soit il y a un seul dieu, soit il n’y en a pas c’est ça ?
  • C’est à peu près cela, mais il ne faut pas oublier ceux qui restent ‘neutre’, les agnostiques. Ils sont un peu comme ceux qui ne savent pas choisir en le chocolat blanc, chocolat au lait ou le chocolat noir… Eh bien, eux, décident de dire qu’au final, ils disent que c’est impossible de savoir si le chocolat existe vraiment et ils cochent la case « je ne sais pas » et souvent en même temps « mais je ne vais pas chercher plus loin »
  • C’est bête pour eux, mais au moins ça fera plus de chocolat pour nous !
  • Enfin maintenant tu as les deux grands qui restent : ceux qui croient en un Dieu unique, et ceux qui croient qu’il n’y a pas de Dieu. C’est un peu des extrêmes mais si l’un est vrai, l’autre est obligatoirement faux.
  • Ah oui, c’est comme en maths… il n’y a qu’une réponse qui peut être juste.
  • C’est ça, cependant les implications sont énormes, surtout si Dieu existe ! Si on en revient au Big Bang, les athées croient que « de rien, tout est venu » donc bref, c’est au-delà de croire en Dieu, ils croient dans la magie de l’univers. Mais le fait de ne pas croire en Dieu veut dire qu’ils ne croient pas qu’il y ait de véritable définition du bien ou du mal, juste des préférences de ce qui nous plaît ou déplaît selon nos désirs personnels ou ce que notre culture nous dit.
  • Donc ça veut dire que chacun peut avoir sa propre vérité c’est ça ?
  • Oui ! Et quand tu ajoutes à cela le fait que pour eux, la vie n’a pas véritablement de sens (nous ne sommes que de la poussière d’étoile), que nous ne sommes que des êtres matériels (ça veut dire que tu penses réfléchir, mais ce ne sont que des réactions chimiques dans ton cerveau… en gros, tu es un robot humide) car l’immatériel n’existe pas, etc… on commence à réaliser que la position de l’athée n’est pas vraiment si raisonnable que ça !
  • Et pour le reste alors ?
  • Maintenant il te reste les trois grandes religions monothéistes, c’est-à-dire celles qui ne croient qu’en un seul Dieu. Et tu sais ce qu’il y a d’intéressant ? Toutes ces religions ont une personne en commun… devine qui c’est ?
  • Dieu !
  • Euh… oui, en effet, mais je parle d’une personne qu’ils ont non seulement en commun mais qui aussi les divise.
  • Je sais pas trop… Jésus ?
  • Exact ! Donc si on suit l’histoire de Jésus, qu’on analyse ce qu’il a enseigné et toutes les preuves historiques sur sa vie, sa mort sur la croix et sa résurrection, je crois vraiment qu’il y a assez de preuves pour nous mener à croire que la religion chrétienne est la seule qui est vraie.
  • Ah donc nous on raison, et tous les autres ont tort ?
  • Attention, même si je suis d’accord que la vérité ne peut être qu’unique et donc que oui, seul une personne peut avoir raison, il faut approcher ce sujet avec douceur et humilité. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres, et avant de dire que quelque chose est vrai et de le proclamer comme un fait accompli, je t’encourage à poursuivre tes recherches et tes questions.
  • Mais dans ce cas, qu’est-ce qu’il se passe si je trouve que ce n’est pas vrai ?
  • Excellente question ! Si c’est vrai, est-ce que tu penses que tu trouveras que c’est faux ailleurs ?
  • Ben… non ?!
  • C’est ça ! Si Jésus est véritablement Seigneur et Sauveur, tu arriveras toujours à cette conclusion. Et pour moi, avec toutes mes recherches, je n’ai jamais trouvé une conclusion différente…