Maman, pourquoi on croit en Dieu ?

par | Mai 20, 2019 | Apologia Kids | 0 commentaires

Ces articles sont écrits pour aider les parents à être prêts à défendre leurs croyances avec leurs enfants. Avec une touche d’humour et légèreté, nous avons essayé de mettre en scène ces discussions grâce à l’expérience des auteurs qui sont parents. Le but ici est de présenter une bonne maîtrise des points clé des grands argumentaires d’apologétique.

  • Maman, pourquoi on croit en Dieu ?
  • Tu sais, je ne pense pas qu’il y a juste une raison pour croire en Dieu, mais beaucoup. Mais croire en Dieu, ce n’est pas juste croire dans sa tête, c’est aussi avoir une relation avec lui, dans son cœur.
  • Mais c’est comme avec Papa alors ? Tu l’aimes dans ton cœur et dans ta tête ?
  • C’est un peu comme ça, oui ! Avant d’aimer ton Papa, j’avais d’abord besoin de le connaître. Et quand je l’ai connu, je l’ai aimé. Et pour Dieu, c’est presque pareil, on passe de croire que Dieu existe à croire en Dieu…
  • Mais c’est pareil croire que Dieu existe et croire en Dieu ?
  • Eh ben non, justement ! Croire que Dieu existe, ça se fait avec la tête, croire en Dieu, ça vient après, c’est là où on décide de lui faire confiance, de lui donner la place de Dieu dans notre vie !
  • Oui, mais pourquoi tu crois que Dieu existe alors ?
  • Alors je crois en Dieu pour plein de raisons. Et surtout parce que je crois que Dieu est la meilleure explication pour toutes les grandes questions de la vie comme « comment on est arrivé ici sur terre ? » , « pourquoi on existe ? » , « qu’est-ce qu’on doit faire de notre vie ? » et « qu’est-ce qu’il se passe quand on meurt? ».
  • Mais maman, la science elle explique tout ça, pourquoi on a besoin de Dieu ?
  • Et bien, justement, la science n’explique pas tout, et si on regarde vraiment ce que la science nous dit, on voit qu’elle pointe une grande flèche sur Dieu ! Je vais t’expliquer ça dans les grandes lignes… Commençons au commencement ! Tu sais comment on appelle le début de l’univers ?
  • Le Big-Bang ?
  • Juste ! Tu sais, la science nous montre que tout ce qu’on connait à un débuté un jour. Même le temps a eu un commencement ! Mais si tout (notre univers) a démarré en même temps, qu’est-ce qu’il y avait avant ?
  • Ben, rien ?
  • Exactement, ou du moins, c’est exactement ce que les scientifiques nous disent. D’un coup, ‘rien’ est devenu ‘tout’ !
  • Je ne comprends pas…
  • Imagine une feuille de papier blanc, et d’un coup, alors qu’il n’y a personne, des dessins magnifiques apparaissent d’un coup dessus…
  • Ce n’est pas possible ça, s’il y a un dessin, c’est que quelqu’un l’a fait !
  • Et bien justement, et puis non seulement, il n’y avait rien sur le dessin, mais même la feuille de papier n’existait pas ! On avait rien… puis d’un coup… on avait un univers !
  • Comme quand le magicien tire le lapin du chapeau ?
  • Un peu, mais imagine qu’il n’y avait pas de lapin, ni de chapeau… Je sais que c’est difficile à imaginer, mais justement, c’est pour cela que je pense que c’est une très bonne raison de croire en Dieu. Dieu existe justement avant le Big-Bang, et c’est lui qui a tout créé, c’est lui l’être qui n’a pas connu de début et qui est super puissant !
  • Oui, mais maman, avec tout le mal qui existe, Dieu, il ne peut pas exister ?
  • Aha, justement, le fait que tu connais la différence entre le bien et le mal montre que Dieu existe ?
  • Tu veux dire qu’il faut croire en Dieu pour connaître la différence ?
  • Non, pas du tout, je veux dire que pour connaître le bien du mal, ça ne peut pas juste une histoire d’opinion ! Lorsque tu te chamailles avec ta soeur, vous dites toujours que vous avez toutes les deux raisons… Comment savoir si l’un a vraiment fait quelque chose de mal ?
  • Eh ben, on te le demande, maman !
  • Oui, mais ce n’est pas moi qui définis ce qui est bien et mal dans la vie. Pourquoi on dit que c’est mal de voler ou mal de mentir ?
  • Et bien parce que ce n’est pas gentil ?
  • Effectivement, mais si on s’arrête de faire des choses, juste parce que ce n’est pas gentil, comment on évite les abus ? Si par exemple, je te dis que ce n’est pas gentil pour toi de ne pas passer l’aspirateur de toute la maison deux fois par jour, est-ce que cela veut dire que tu es maintenant obligée de le faire ?
  • Oh non, ce n’est pas juste, j’ai déjà rangé ma chambre !
  • Ce que j’essaye de te dire c’est que si toi et moi, on a le droit d’inventer notre propre définition du bien et du mal, tout le monde peut le faire… Donc le voleur va te dire que ce n’est pas mal de te voler quelque chose car lui, ça lui fait du bien !
  • Mais ce n’est pas honnête de faire ça !
  • Exactement, et justement, je crois que la définition qu’on donne du bien et du mal vient d’ailleurs que notre esprit (que notre tête). Donc ça doit être quelque chose qui est définit dans un esprit autre que le nôtre, mais qui est universel pour tout le monde, car tout le monde reconnaît certaines choses comme véritablement mal (comme faire du mal à un enfant pour le plaisir) ! Et moi, je pense que cet esprit, c’est justement Dieu !
  • Ahhh, donc sans Dieu, je ne peux pas vraiment définir ce qui est bien ou mal.
  • Oui, c’est comme une échelle, tu ne peux pas dire si tu es en haut de l’échelle ou en bas de l’échelle si l’échelle n’a ni début ni fin, et que chacun peut se mettre où il veut dessus. Il faut que quelqu’un définisse les règles du jeu pour tout le monde !
  • C’est un peu compliqué tout ça !
  • Oui, je suis désolée, mais expliquer pourquoi je crois en Dieu, c’est un cumul de choses… Pour certaines personnes elles sont convaincues par un seul argument, pour moi, c’est le fait de les prendre ensemble qui me fait dire avec certitude que Dieu existe ! Mais si je te le fais vite, c’est le fait que l’univers a eu un début et est venu de « rien » ainsi que le fait que nous connaissons le bien du mal qui sont deux des choses principales qui me font croire en Dieu… Mais il y en a d’autres !
  • Ah bon, lesquelles ?
  • Le fait que j’arrive à raisonner, la complexité de la vie biologique, les prophéties sur Jésus… Plein de choses !!! Mais ça sera pour une prochaine fois… Mais n’hésite jamais à me reposer la question ou m’en poser d’autres !